Portraits (2)

 

jeune homme à la cravate rouge (huile sur toile, 46 X 33 cm, Paris 1941)

« La création est éternellement nouvelle. Voyez-vous, c’est cette nouveauté que les artistes s’efforcent de découvrir ; ce qui les entraîne à toutes sortes d’absurdités ; mais bien peu d’entre eux parviennent au point où l’esprit fait le silence total, et où de ce silence émerge ce mouvement qui est toujours nouveau. » ( Krishnamurti)

Jeune femme à la veste de fourrure (huile sur toile, 46 X 54 cm, Paris 1942)

LA PERSONNALITÉ EN ART

Plus un peintre est personnel, plus il est normal qu’on suive mal son évolution artistique car celle-ci entraîne une vision et une technique auxquelles on n’est pas habitué comme à celles — anciennes ou modernes — qu’on a toujours vues et qu’on a apprise à tenir pour bonnes. On oublie facilement que ce qu’on tient aujourd’hui pour bon a passé généralement pour mauvais à son apparition. A moins qu’on se le rappelle bien mais à contresens, c’est-à-dire qu’on en dire argument pour faire accepter  n’importe quoi d’absurde. Car il arrive aussi qu’une chose qui paraît mauvaise le soit réellement. Remede : se méfier de la mode et des jugements imposés trop tôt.    

                                                                                           L.G.

Liseuse au corsage rose (huile sur toile, 65 X 54 cm, Paris 1943)

La Valse de Brahms (huile sur toile, 65 X 54 cm, Paris 1943)

Portrait de vieille femme (huile sur carton, 46 X 38 cm, Paris vers 1958)

Autoportrait au chevalet (huile sur carton, 46 X 38 cm, L'Isle-Adam, 1968)

Portrait d'Ali, le jardinier du parc des Bonshommes (huile sur carton, 46 X 38 cm, 1969)

 

 

 

Autoportrait (huile sur carton, 41 X 33 cm, Paris 1969)

Jeune homme au médaillon (huile sur toile, 41 X 33 cm, Paris 1970)

Jeune homme au manteau de mouton (huile sur toile, 81 X 65 cm, Pais 1971)

Esquisse de jeune homme en buste (huile sur carton, 41 X 33 cm, Paris 1972)